Retour aux Problèmes

LE FORT DE

SAN PEDRO

Le fort de San Pedro est situé en bordure du désert de Moyave au pied des montagnes sacrées. C'est à dire tout prêt du territoire de la redoutable tribu des Kouptous. Depuis un mois, le fort subit les attaques répétées des Indiens qui ne veulent pas se laisser envahir par les colons. Les signaux de fumée aperçus ces derniers jours semblaient indiquer une attaque imminente des Kouptous.

Le commandant Travis qui dirige le fort  est secondé par huit officiers dont le médecin. Chaque officier a sous ses ordres vingt-cinq soldats et un sous-officier, le médecin, lui, est assisté de deux infirmiers. Le commandant, deux officiers ainsi que le médecin sont mariés et vivent au fort avec leurs épouses. Il y avait également huit enfants qui vivaient au fort, mais dès le début des hostilités, tous avaient été mis à l'abri dans la ville distante d'une centaine de kilomètres. Parmi les civils, il faut aussi compter vingt fermiers (douze hommes et huit femmes) et trois trappeurs qui se sont réfugiés dans le fort la semaine dernière.

Le premier assaut eut lieu dans la nuit du samedi : un groupe d'indiens réussît à pénétrer à l'intérieur du fort en égorgeant les quatre sentinelles qui gardaient le mur nord. Une fois à l'intérieur du camp, ils volèrent des armes et des vivres. Pire, ils percèrent les tonneaux contenant une partie des réserves d'eau. Le lendemain matin, après qu'on eut découvert les victimes et le vol, le médecin déclara qu'il y avait assez de vivres et d'eau pour tenir deux jours au grand maximum en rationnant tout le monde.

Le commandant Travis décida alors d'envoyer immédiatement trois soldats qui iraient chacun de leur côté chercher des renforts.

La journée et la nuit de dimanche furent calmes, tout juste aperçut-on un indien chevaucher à l'horizon. Par contre, le lendemain, au lever du soleil, une immense troupe s'amassa à l'Est. Travis estima leur nombre à plus d'un millier. La bataille risquait d'être inégale, mais les soldats se mirent à leurs postes et se préparèrent au combat. L'assaut fut de courte durée, à midi tout était terminé, mais les pertes furent lourdes : deux officiers, trois sous-officiers et trente soldats trouvèrent la mort ; seize soldats, un sous-officier et trois fermiers durent être admis à l'infirmerie. 

Le lundi s'écoula sans nouvelles attaques. La faim et la soif commençaient à se faire sentir. Le commandant envoya un messager aux indiens afin de négocier le départ des femmes. Peu avant le coucher du soleil, le messager revint porteur d'une bonne nouvelle : les indiens acceptaient de laisser partir les femmes. Pourtant, seules la moitié d'entre elles décida de quitter le fort, les autres voulurent d'apporter leur aide aux infirmiers. Le convoi quitta le fort le lendemain à l'aube protégé par une escorte de six soldats commandée par un sergent.

Le chariot avait à peine disparu à l'horizon que les indiens reprirent le combat. Certains d'entre eux réussirent à entrer dans le fort, mais ils furent aussitôt abattus. Cinq autres furent capturés et enfermés dans la prison. Le bilan de cet assaut fut très lourd : l'infirmerie avait pris feu, le médecin, un des infirmiers, le tiers des femmes travaillant à l'infirmerie et le quart des soldats blessés avaient péri dans les flammes. Cinquante soldats et les deux tiers des fermiers encore valides plus tous les trappeurs, trouvèrent la mort au combat. 

Le soir tombait, le moral des troupes était au plus bas. Tous savaient que la prochaine attaque serait la dernière. Certains parlaient de quitter le fort à la faveur de la nuit sans lune pour traverser les lignes ennemies, mais personne n'osa tenter l'aventure. La nuit fut longue, parmi les blessés : deux soldats et un fermier décédèrent. Mais, au petit matin, on entendit dans le lointain la sonnerie d'un clairon. Les renforts arrivaient...

Cette histoire est inventée de toutes pièces, 

mais elle est inspirée d'un fait réel de l'histoire des États-Unis et du Mexique : 

Le Siège du Fort Alamo

Les réponses sont dans le texte

Nombre de personnes dans le fort au début  Nombre de personnes ayant péri dans l'incendie
Nombre de militaires dans le fort au début Nombre de militaires dans le fort à l'arrivée des renforts
Nombre de civils dans le fort au début Nombre de civils dans le fort à l'arrivée des renforts
Nombre de femmes dans le fort au début Nombre de femmes dans le fort à l'arrivée des renforts
Nombre de militaires dans le fort le dimanche soir  Nombre de personnes dans le fort à l'arrivée des renforts
Nombre de militaires dans le fort le lundi soir  Nombre de personnes ayant quitté le fort dans cette histoire 
Nombre de femmes ayant quitté le fort Nombre de militaires qui ont péri dans les batailles