La légende

Accueil

des échecs

Dans un temps très ancien, un roi nommé Sissa s'ennuyait à mourir.

Alors, il demanda à son valet d'organiser un concours qui récompenserait celui ou celle

qui aurait inventé un jeu ou passe temps qui puisse se jouer toute une vie sans qu'on s'en lasse.

Il promettait un grand présent à celui qui le gagnerait.

Des centaines de prétendants défilèrent ayant tous inventé des jeux.

Le roi les essaya tous. Mais avec tous ces jeux, au bout de quelques semaine, il s'ennuyait comme auparavant.

Un jour, un homme  vint frapper à la porte de son palais. Il prétendait avoir réussi là où tout le monde avait échoué.

Le roi voulut d'abord le jeter dehors. Mais l'homme était fort habile et réussit à convaincre le roi de le laisser expliquer sa trouvaille.

Il décrivit alors au roi son jeu qu'il avait nommé : jeu d'échecs.

Le roi était tellement intéressé par ce jeu, qu'il décida d'y jouer avec cet homme.

Ils jouèrent trois parties : l'homme gagna la première, mais laissa le roi gagner la revanche et la belle.

Le roi y joua des jours et des jours sans les voir passer. Trois semaines s'écoulèrent.

Le prétendant demanda alors sa récompense. Le roi lui dit qu'il la donnerait en public le lendemain.

Le jour tant attendu arriva et le roi se prononça :

il donnerait autant de blé sur chaque case de l'échiquier que le double de la case précédente en partant de 1 grain.

Autrement dit, sur la première case, il en pose 1, sur la 2ème case il en pose 2, sur la 3ème 4, sur la 4ème 8, etc... 

Mais il fut impossible pour le roi de donner la récompense entière. 

Les grains de blé de tout de royaume n'aurait pas suffit

Car, pour les matheux c'est égal à 264 - 1

Et 264 = 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2

x2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2

x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2 x 2


264 - 1 = 18 446 744 073 709 551 615 grains. 

Soit beaucoup plus que le roi pouvait donner.